LES ARTICLES

DEUXIÈME PARTIE : LA CONCURRENCE JUSQU’OÙ ?

Concurrence et enseignement supérieur : Une ardente obligation

Professeur, Directeur général

Bernard RAMANANTSOA

HEC Paris

BIOGRAPHIE

Lorsqu’on débat du futur de l’enseignement supérieur et de la recherche, le monde se divise en deux : ceux qui considèrent que l’enjeu des années futures doit se poser en termes de concurrence, et ceux, plus nombreux, qui pensent que cette vision est pour le moins exagérée ; pour beaucoup de représentants de cette deuxième catégorie, c’est au mieux une métaphore de parler de concurrence dans le domaine académique, au pire un « péché contre l’esprit », compte tenu de la nature même de l’enseignement supérieur. Que de chefs d’entreprise sourient poliment quand on leur décrit la concurrence qui anime le monde universitaire, qui pour eux n’est pas « le monde réel », et que d’« académiques » s’agacent à l’énonciation de ce mot, comme s’il était porteur d’infamie quand il s’applique aux institutions académiques. C’est à ces « sceptiques » que nous voudrions nous adresser en priorité pour tenter de les convaincre qu’il est non seulement illusoire de refuser de parler de concurrence dans notre univers, mais surtout que cela pourrait conduire à des « catastrophes » dans les années à venir.

Article en accès restreint

Commander sur Amazon Version e-book